Insta Dailies #26 – My Tattoo Day

12510960_10207975273241065_1221973416_o-vert

L’heure à laquelle j’écris cet article – 23h52… – n’est pas du tout adéquate pour être en forme demain et réussir 2 examens. Mais bon, c’est ainsi. La blogueuse avait besoin de vous raconter sa journée. Elle sacrifie donc 20 minutes de son sommeil. Quelle générosité bon sang ! 

Comme je vous l’avais annoncé dans ce post il était venu le moment de me faire enfin tatouer l’avant-bras. Je le conçois, j’ai inondé tous mes réseaux sociaux en rentrant chez moi. Que voulez-vous, j’avais besoin de partager ma joie. Si vous n’êtes pas au courant je ne peux donc pas vous trouver d’excuses.

Après deux mois d’attente, dus notamment à un premier rendez-vous que j’ai dû reporter, je suis passée à la casserole. Mon ressenti ? *%¨£+%_¨ Ça fait un mal de chien ! Pour celles qui n’ont jamais passé le cap, je vais vous décrire ma douleur de façon imagée. Vous êtes au bord d’un petit îlot surélevé. En contre-bas, des dizaines de chats aux griffes les plus acérées les unes que les autres. J’ai laissé tomber mon bras… Ils m’ont tous griffé pendant plus de 3 heures et demi. Ça vous donne une petite impression ? Et là, je ne parle pas de l’horrible sensation lorsque l’aiguille touchait mes nerfs. J’ai fini la journée avec un bel aperçu de ce qu’est la maladie de Parkinson.

Mais quels sens a eu ma douleur ? Parce que c’est ça qui a été le plus symbolique dans mon tatouage. C’est la douleur. Celle que j’ai subie pendant mais qui au final n’était rien comparée à ce que j’ai déjà vécu à cause de la vie. Toutes les épreuves qu’elle m’a contrainte de passer. Les nombreuses fois où je me suis cassée la figure. Où j’ai voulu abandonné pour finalement être plus forte et me relever. La souffrance que j’ai emmagasinée au fil des années et des coups de gueule/cœur. Toutes ces souffrances voyez-vous, par ce tatouage, j’en ai définitivement fait le deuil. En les tatouant enfin sur mon corps, j’accepte le fait de les avoir vécues, qu’elles m’aient marquées et enfin que j’ai su les surmonter et en arriver à un résultat meilleur. Voilà toute la signification de ce tatouage. Pas seulement le dessin. Mais tout ce que j’ai du faire. De devoir serrer les dents pendant de longues minutes, essayant de garder une respiration calme et ne pas pleurer. En presque 4 heures, c’est une énorme leçon de vie que j’ai appris. Subir sans broncher, inspirer un bon coup et enfin, devenir meilleure ! 

Alors oui, c’est irréversible un tatouage. Mais en même temps, la vie aussi et pourtant, elle mérite d’être vécue. Et puis vous savez quoi, mon rêve a toujours été de me faire tatouer le bras entier. Je ne suis pas dans la merde ahah. C’est un bon début en tout cas ! La nouvelle Anisa est en route…Gare à vous ♥

Sur ce bonne nuit ou plutôt bonne journée – merci la planification de post ! N’hésitez pas à me poser des questions.

anisa-signature

Publicités

Une réflexion sur “Insta Dailies #26 – My Tattoo Day

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s