Let your spirit become freedom

Par une journée d’automne, je peux aussi bien me bouger, avoir envie de voyager. Marcher. Marcher des kilomètres sans m’arrêter. A regarder le paysage. Savourer les dernières chaleurs que procurent le soleil avant de nous abandonner pour 3 longs mois ce batard. Savourer l’instant présent. Seule la plupart du temps. Car la solitude, j’ai appris que cela avait du bon. On se retrouve face à soi-même, face à nos propres projets. Nos rêves. Nos secrets. Pour ma part, ça m’a aidé à me recentrer. Je prends vraiment goût au fait de voyager seule. Avec ma conscience et mon sac à dos. Bon pour le moment, je n’ai exploré que seulement deux villes de ma petite Belgique. Mais les plus lointains périples ne sauraient qu’arriver ! La Suède… Rooooh ! Qu’est-ce que j’en ai envie, si vous saviez.

J’ai appris qu’au final, voyager low cost c’était tout à fait faisable. Et surtout qu’être seul permettait une certaine liberté qui n’est pas à déplorer. Alors oui, je rêve de virées en amoureux comme le couple Osmann… Mais ça, ce n’est pas à l’ordre du jour ! Mon futur mari n’est pas encore à porter de vue. Et puis même, je ne m’en préoccupe pas pour le moment. Me connaître entièrement, voilà ce dont j’ai réellement besoin. Le reste viendra tout naturellement. Le hasard fait bien les choses, ne vous inquiétez pas pour cela.

Le weekend dernier, j’ai profité du fameux Go Unlimited qu’a mis en place la SNCB – alias la société ferroviaire belge pour les non-connaisseurs. Ce pass permet de voyager partout en Belgique pour la modique somme de 12€ durant toute la semaine de congé scolaire. Vacances d’automne, de Noël, de printemps et d’été, j’espère bien qu’ils vont continuer à le commercialiser car il n’y a pas à dire, ça donne l’opportunité d’aller visiter le pays.

Samedi après-midi, sur un coup de tête, j’ai sauté dans le premier train pour la capitale. Bruxelles, ma belle. J’avais très envie d’aller la revoir. De vagabonder dans ses longues rues. De m’y perdre. Huy, Namur, Bruxelles central. J’étais arrivée. J’y suis restée toute l’après-midi. Les quartiers de La Monnaie, la Grand-Place, les galeries d’art, ses jolies places de marchés, ses ruelles remplies de touristes venus du monde entier, son odeur de gaufres qui enlaçait les airs, son couché de soleil. J’aurais envie d’admirer la tombée de la nuit aux quatre coins du monde. Ce moment est tellement magique. Le jour laissant place doucement eux ténèbres de la nuit. Quoi de plus poétique que cet équilibre parfait.

Je n’ai rien fait de particulièrement spécial. Seulement suivre le chemin que m’indiquait mes pieds. Me diriger juste par mon instinct. Finalement, sur le coup du début de soirée, je me suis arrêtée dans un petit restaurant à la décoration épurée. Très naturelle. Du vert et du blanc. J’avais faim d’un plat simple et sain. Impossible de me rappeler le nom du lieu. La salade césar, le thé vert bien chaud et mon virgin mojito me l’ont fait oublié. C’était délicieux, c’est le principal.

J’ai ensuite repris le train. Retour maison. Puis je suis rentrée me coucher, la tête remplie de belles images. Simplicité et légèreté. J’avais de nouveau envie de voyager…

En attendant de vous partager la seconde partie de mon aventure, ma balade dominicale, je vous laisse ma playlist du moment. Tous les morceaux qui m’accompagnent ces derniers temps durant mes trajets en train. En espérant que ça vous plaira… ♥

Clique >ICI< pour t’abonner à ma playlist Spotify

 

Publicités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s